Bioénergie,  LVA

Les corps subtils

Qu’est-ce que les corps subtils ?

On entend souvent parler de personnes « rayonnantes » ou qui on une « aura » particulière. Selon beaucoup de traditions et l’expérience ressentie en bioénergie, le corps de l’être humain est, en effet, animé d’infinies vibrations qui vont bien au-delà du corps physique.

Notre être global serait ainsi composé de différentes couches, correspondant chacune à un certain niveau et à un « corps particulier », dont l’ensemble représente les corps subtils.

Ici, 5 corps subtils sont décrits.


Le corps physique

Ce premier plan est celui de l’incarnation. C’est le corps tangible, celui qui me définit. Mon corps physique est ici et pas ailleurs. Il a une limite que je peux toucher. A l’intérieur de mon corps, il n’y a pas d’autres corps.

Le corps énergétique

Le corps énergétique est appelé aussi le corps étherique ou vital ou le corps de sensations… Il existe en réalité une multitude de noms pour le définir. Avec ce corps, nous ressentons “quelque chose” en dehors de nous.

Il est défini par notre bulle au delà du corps physique. Nous pouvons ressentir une personne qui entrerait dans cette bulle.

En médecine chinoise, lorsqu’on agit sur les méridiens de notre corps, on agit sur cette couche où circule l’énergie.

Avec ces notions de corps énergétique, il n’y a plus d’unicité de lieux et de temps.

Le corps émotionnel

C’est le vecteur privilégié de nos émotions, qui sont de l’énergie en mouvement. La colère, la peur, la tristesse, la joie sont les 4 grandes émotions connues mais il en existe une infinité d’autres.

On quitte un peu plus le corps physique avec ce corps émotionnel. Émotionnellement,  je peux m’exprimer sans rien dire. Une émotion de colère peut se ressentir sans l’exprimer verbalement.

Les émotions peuvent aussi résonner collectivement. Imaginons une sale de concert dans laquelle la joie collective peut être partagée et amplifiée.

Le corps mental

Ce quatrième plan est défini par nos schémas de pensée qui sont façonnés par notre éducation, par la société dans laquelle on vit, par nos parents, nos collèges, nos amis.

C’est le vecteur privilégié de l’intellect (pensées, croyances…) qui a aussi le pouvoir de diriger nos émotions (par exemple: penser “on ne pleure pas” bloque l’émotion).

Le corps causal

Le corps causal, spirituel, divin est décrit comme étant une couche supérieure, plus subtile, qui est en lien avec notre mission sur terre. Pourquoi sommes-nous là? Qu’est-ce qui nous fait vivre?

Il est relié à notre intuition. On monte dans le côté plus universel de notre humanité.


Une interaction entre les corps subtils

Bien sûr, ces différentes couches interagissent continuellement les unes avec les autres de telle sorte qu’une modification sur un plan peut avoir un impact plus ou moins direct, à court ou à long terme, sur un autre plan.

Par exemple, si notre mental bloque une émotion, il peut provoquer une pression qui peut se ressentir. Si une émotion est systématiquement bloquée, elle peut inscrire dans notre corps physique sa marque.  Plus on bloque ses émotions, plus on entraîne des blocages énergétiques qui se densifient au fur à mesure des années.

L’exemple type est celui du petit garçon a qui on interdit de pleurer. Il imprime une coupure entre ses émotions et son corps physique.

Si je reçois physiquement un choc?

Prenons l’exemple q’une personne qui tombe dans la rue. Par sa chute, elle attire le regard des passants. Elle se sent observée et pour limiter sa gêne, elle s’empêche de pleurer, ne prend pas le temps de récupérer. Par peur du ridicule, elle se remet droite, sur ses jambes et repart directement.

Elle passe ainsi à côté du phénomène de récupération (pleurs, tremblement, moment de calme pour encaisser) qui lui aurait permis de réaligner ses différents corps subtils.

Dans ce cas, le corps énergétique reste déplacé, marqué par le choc physique.

Certaines personnes sont ainsi “à côté de leurs pompes”, désaxées, peuvent se cogner régulièrement.


Le bilan énergétique

Réaliser un bilan énergétique permet à chacun de prendre conscience de ses différents corps énergétique, mental, émotionnel et de permettre de se libérer des amas qui auraient été accumulés par les épreuves de la vie au fil du temps.

Il est possible de réparer des fuites, de les colmater, de se libérer des amas émotionnels, de rééquilibrer les corps, …

Un bilan énergétique complet  dure entre une et trois heures en fonction de ce qui est mis en évidence et du degré d’approfondissement désiré par la personne. Le travail est réalisé au  niveau du corps énergétique et du corps émotionnel essentiellement.

Au niveau du corps émotionnel

A travers le ressenti de la main, nous pouvons détecter  les « amas émotionnels », repérables sous forme de «boules d’énergie» de forte intensité qui proviendraient d’une accumulation d’émotions non exprimées. Toutes les fois où c’est possible et avec l’accord de la personne, nous pouvons dégager directement ces amas sur la personne en « coupant » le lien qui l’y relie.

Au niveau du corps énergétique

Différents paramètres peuvent être analysés:

  • les axes du corps énergétique : vertical, horizontal et médian, se croisant théoriquement au niveau du nombril, et permettant de mettre en évidence certains types de profils. En guise d’illustration, un axe vertical sur la gauche du nombril peut correspondre à une personne qui passe à côté de ce qui lui convient (métier, projets…).  Au niveau des symptômes, elle pourrait avoir tendance à se cogner tout le temps ou avoir le sentiment “d’être à côté de ses pompes”.

 

  • les centres d’échange énergétique (ou “chakra”) : principalement localisés le long de l’axe vertical du corps et associés chacun à une couleur et un aspect particulier du développement de la personnalité (le rapport à la transcendance, l’intellect, l’expression de soi, la relation aux autres, l’émotionnel, l’ancrage…) .  Le développement respectif de chacun des “chakras” peut renseigner sur les problématiques en jeu chez la personne.

 

  • les blocages et les fuites énergétiques, particulièrement au niveau de la colonne dans laquelle se cristallisent souvent des émotions non gérées.

Ce bilan peut aussi se réaliser avec une machine quantique LVA.


Dans quel but réaliser un bilan énergétique

Avec un bilan énergétique, vous pouvez avoir une vision objective de votre corps énergétique et émotionnel et prendre conscience de ce qui “bloque” dans votre vie. Ceci vous permettra de mieux vous connaître et de connaître la conséquence de vos peurs sur votre corps énergétique. Vous pourrez vous libérer de vos amas émotionnels et prendre conscience de  l’alignement et de l’équilibre de vos centres énergétiques ou “chakras”. Et ainsi, visualiser les conséquences de vos jugements et les interactions entre vos schémas de pensées, vos émotions, vos ressentis (tensions, bien être, sensations).

Un bilan énergétique permet d’interpréter les conséquences actuelles de votre vécu passé. Il propose de découvrir des interprétations possibles de vos douleurs ou tensions et de mettre en évidence les organes énergétiques en souffrance.

Cet outil permet d’avancer sur son chemin de vie, en pleine conscience de ce qui nous limite, de nos qualités, de la façon dont les autres nous perçoivent.


Il est possible d’apprendre à réaliser un bilan énergétique sur soi ou sur les autres en formation en Bioénergie 1 (ressentir et découvrir les corps subtils) et Bioénergie 3 (bioénergie relationnelle, formation dans laquelle un protocole pour toute relation énergétique est proposé).

 

Outils, formations et voyages initiatiques
Résonances vivantes

"Résonances vivantes" est une association de deux personnes, Gautier Havelange et Catherine Delbar, dont l'objet est de proposer des formations et des voyages en Géobiologie et en Bioénergie.

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.